Les Salles Obscures

Le passé éclaire le futur

Rohmer for Ever 20 janvier 2010

Filed under: Eric Rohmer est mort — lessallesobscures @ 13:07
Tags:

On le sent, Fabrice Luchini est bouleversé. Il voit l’homme qui a transformé un ado blondinet un peu survolté en un comédien pur-sang, infatigable défenseur d’une suavité de la langue et d’une oralité conjuratrice, soudainement encensé par la presse, regretté par tous alors que son relais médiatique a toujours souffert d’une certaine appréhension, entre considération institutionnelle et scepticisme collectif, voire agacement d’un grand public que l’importance conférée au langage, au raffinement des cadrages, et l’élaboration exigeante des caractères pouvaient rebuter.

La journaliste trébuche sur la prononciation du prénom de l’actrice de Ma nuit chez Maud, Luchini, bon prince la tire de ce guêpier en se chargeant lui-même de cette ingrate besogne, expédiant une affaire aussi triste qu’elle s’avère urgente mais finalement simplement symbolique, devoir civique d’une précision qui n’apaise que les démons d’une dette impossible à payer pour un cinéma en quête d’une renaissance impossible. (more…)

Publicités
 

Le Ruban Blanc de Michael Haneke 16 janvier 2010

Filed under: Le Ruban Blanc (Michael Haneke) — lessallesobscures @ 21:47
Tags:

Une société à bout de souffle, terne, sans illusion, sans curiosité, dans laquelle on étouffe, dans laquelle tout est tu, hormis la frénésie de domination d’une caste, qui fait d’une entreprise d’intimidation active son unique objectif – revêtement indispensable pour camoufler la destruction progressive de schémas sociétaux dont le siècle commençant, d’obédience industrielle, entame bien sérieusement la légitimité. Voilà, le miroir que tend Michael Haneke à nos pauvres yeux cherchant inlassablement la distraction désaltérante.

(more…)

 

Eric Rohmer est mort (suite) 12 janvier 2010

Filed under: Eric Rohmer est mort — lessallesobscures @ 00:50
Tags:
 

Eric Rohmer est mort

Filed under: Eric Rohmer est mort — lessallesobscures @ 00:46
Tags:

Le genou de Claire

(more…)

 

BRIGHT STAR, un film de JANE CAMPION

Filed under: Bright Star (Jane Campion),Critiques de Films — lessallesobscures @ 00:06

Quel plaisir de clore une décennie outrageusement mercantile par l’évocation d’un destin de poète. C’est l’inattendu privilège que nous offre Jane Campion avec son dernier film, couronnement de six années de patient labeur pour obtenir ce brillant résultat, ce lumineux Bright Star, récit d’un amour impossible entre un poète et sa muse. Cet exercice de style parfaitement dominé nous fait pardonner la rareté de Jane Campion dans l’actualité cinématographique de son temps par la rigueur qu’elle met à peaufiner jusqu’à l’épuisement chacune de ses rafraichissantes créations. (more…)